La famille nombreuse reste toujours un idéal pour les français

20 février 2014 par Thierry / 3etplus.com

UNAF - Etude sur le désir d'enfant @UNAFA l'heure où :

  • des débats sociétaux sur la famille déchirent les français, 
  • la politique familiale (et fiscale notamment) passe au second plan,
  • le taux de fécondité des françaises se tasse un peu (redescendu à 2.01 et tout juste derrière l'Irlande championne le d'Europe avec son 2.03 enfants/femme) mais reste fort malgré la crise,

On apprend d'une étude l'UNAF (Union nationale des associations familiales) en partenariat avec la Cnaf(Caisse nationale des associations familiales) que avant la naissance du premier enfant, 49% des couples  ont le projet d'avoir une famille nombreuse (3 enfants et plus selon les critères de INSEE). Le nombre moyen d'enfants  désirés avant la première naissance est donc de 2.7, bien au dessus de la famille nucléaire ( deux parents et deux enfants) que nous l'on constate dans la réalité.

Alors qu'est ce qui explique l'écart entre de désir à la réalité ? Et qu'est-ce qui influe sur ce projet de famille idéal ?

Avant et après le premier enfant...

39% des répondants ont changé leur vision sur le nombre d'enfants après la naissance du premier ramenant alors le nombre moyen d'enfants désirés à 2.3 enfants par par famille. 75% des répondants modifient à la baisse le nombre d'enfants souhaité.

Mais l'écart réel entre l'idéal et la réalité ?

La principale cause avancée pour expliquer le fait d'avoir eu moins d'enfants que prévu est l'âge pour 33% des parents interrogés. Mais juste derrière  c'est la taille de leur logement et le coût lié à l'éducation d'un enfant supplémentaire : 28% pour chacun de ces deux "freins". Donc les considérations matérielles sont bien majoritairement (56%) la cause du changement de "projet" de taille de famille.

Enfin, et c'est non négligeable, pour 22% des parents interrogés la difficulté de concilier vie professionnelle et vie familiale. Ces répondants  auraient de sentiment de devoir s'arrêter de travailler ou mettre de coté leur carrière pour avoir un enfant supplémentaire 

Autres influences...

Mais l'étude aborde et détaille plusieurs axes motivant le changement entre l'idéal et la réalité de la famille : moment des naissances, les freins et incitations...

Nous vous invitons à lire l'étude complète (une douzaine de pages) d'une présentation très claire ,  abondamment illustrée de graphiques et agréable consulter.

Le développement est tout aussi intéressant que les conclusions.
Bonne lecture.

Sources :

Note de synthèse du réseau national des Observatoires des familles : Désir d'enfant

Communiqué de presse de UNAF n°5.12.02.14 : Etude sur le désir d’enfant en France