Zoom sur le bisphénol A avec les familles nombreuses

7 juillet 2009 par Frederique

 

Des études récentes s’alarment d’un lien possible avec une augmentation des troubles pubertaires et l’émergence de cancers du sein et de la prostate. Familles nombreuses réagissons et imposons-nous le principe de précaution. Pour en savoir plus : http://quelle-sante.com./article/bio-logis-plastiques.html

 

   

Le plan Vigiplastiques en cinq points

 

1. Remplacez les matières plastiques aussi souvent que possible par des

matériaux sûrs : verre, acier chirurgical 18/10*. Et évitez d’utiliser des matières

plastiques pour conserver des aliments gras.

2. Évitez de passer les récipients en plastique aux micro-ondes, même si

une telle utilisation est recommandée par le fabricant.

3. Débarrassez-vous des récipients endommagés, déformés par la chaleur ou

simplement rayés.

4. Ne versez pas des aliments chauds dans un récipient en plastique.

5. Préférez les matières plastiques estampillées des pictogrammes 2, 4 ou 5 si

vous n’avez aucune autre solution.

   

Pour barrer la route au bisphénol

 

1. Remplacez les biberons en polycarbonate par des biberons en verre ou

sans bisphénol A.

2. Réduisez la consommation des aliments en conserve, notamment ceux

élaborés à base de tomate et ceux qui sont gras.

3. Optez pour des récipients en polypropylène.

4. Préférez les contenants en verre ou en céramique pour le passage au four à

micro-ondes.

5. Si vous emménagez dans un appartement rénové à l’aide matériaux

modernes, pensez à faire installer un système de renouvellement de l’air.

6. À l’occasion des travaux de rénovation ou de la construction d’une nouvelle

maison, choisissez des matériaux bio.

   

Familles nombreuses, où se cache le bisphénol ?

 

Le bisphénol se cache dans les conditionnements suivants :

Les emballages en plastique, les biberons (sous forme de polycarbonates).

Les bouteilles d’eau et de soda (sous forme de polyéthylène téréphtalate ou

PET).

Les résines qui tapissent l’intérieur des boîtes de conserves, des canettes de

bière et des boissons sucrées non alcoolisées.

Les réservoirs de certaines citernes de distribution d’eau potable.

Les résines dentaires.

Les matériels médicaux et chirurgicaux.

Les films étirables, les tuyaux des canalisations (sous forme de polychlorure

de vinyle ou PVC).