Travailler et avoir une famille nombreuse

26 mars 2008 par marie

Trvailler et avoir une famille nombreuse

Avoir un troisième, un quatrième ou un cinquième enfant voire plus rime souvent avec l'arrêt du travail d'un des deux parents (en général la mère). L'INSEE précise dans ses dernières statistiques que le pourcentage de mères au foyer est plus élevé dans les familles nombreuses. Comment concilier les lourdes charges familiales et un travail ?

 

S'arrêter de travailler ?

 

Certaines préfèrent rester à la maison et gérer le quotidien du foyer. L'avantage c'est de voir les enfants grandir, les accompagner dans leur vie et sentir qu'on est parent au sens propre du terme puisqu'on sera là chaque jour disponible pour eux. Lorsque le choix est assumé, c'est une grande source de satisfaction de soigner, d'éduquer, de nourrir la tribu et le parent resté à la maison devient la personne référente qui fait que tout se passe au mieux.

 

Attention, cependant à ne pas s'exclure définitivement du monde du travail. Un décès du conjoint, une séparation, un divorce et la famille peut basculer dans la précarité. Si vous optez avec plaisir à la dure profession de mère au foyer, prenez absolument le temps de vous dégager une à deux demie journée par semaine pour vous : formation, implication dans une ou plusieurs associations permettant de développer un réseau d'amis et de connaissance... N'oubliez pas que les enfants vont grandir et que vous risquez de vous retrouver dépendante du salaire du conjoint, éloignée de la vie active et donc sans ressources propres.

 

Si cette situation vous pèse, n'hésitez pas à réagir ! Prenez contact avec les Assedics et l'ANPE pour vous inscrire. Demandez ensuite un bilan de compétence et à vous inscrire à un atelier d'orientation professionnel. Prenez contact avec le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF et CEDIFF où vous poure trouver un bureau d'accompagnement individualisé vers l'emploi). Pensez également que les concours de la fonction publique sont ouverts aux mères élevant ou ayant élevé 3 enfants sans conditions de diplôme pour se présenter aux différents concours, à l'exception des professions réglementées avec concours sur titres (ex. : infirmier, assistant de service social, architecte, etc.).

Le congé parental d'éducation

Le congé parental représente une alternative intéressante pour les femmes qui hésitent entre devenir mère au foyer ou continuer une activité salariée.

Il permet à tout salarié d'une entreprise qui justifie d'une année d'ancienneté d'interrompre ou de réduire son activité pour élever son enfant. Il peut être renouveler deux fois jusqu'au 3 ans de l'enfant. Cette solution détaillée dans notre rubrique "congé parental d'éducation" a l'avantage de maintenir le parent dans son entreprise avec la garantie de récupérer son poste ou un poste équivalent lors de la reprise du travail.

 

Le travail à temps partiel

 

Une solution fort répandue dans les pays scandinaves puisque 40% à 50% des femmes travaillent à temps partiel en Suède et en Norvège mais qui a du mal à faire son chemin dans notre pays. Le choix du temps partiel concerne plus de 9 fois sur 10 la femme dans une famille nombreuse. Le temps partiel doit être pour les femmes un choix notamment quand le conjoint travaille et non une situation imposée qui maintiendrait certaines dans la précarité. Ce choix permet de conciler une activité, de sortir du cadre familial, de s'aérer l'esprit et de bénéficier d'une rémunération. Ce temps partiel permet aussi de maintenir les femmes dans le monde du travail, élément important à une période où une situation de divorce ne peut être exclue plaçant la mère dans une situation de grande fragilité et d'inaptitude à retrouver un emploi.

 

La durée du travail à temps partiel s'apprécie dans le cadre de la semaine ou du mois (par exemple, un contrat de travail peut prévoir un horaire de 30 heures par semaine ou 100 heures par mois). Elle peut également s'apprécier sur l'année, dans le cadre du temps partiel modulé ou d'une réduction du temps de travail pour raisons familiales.

 

Le temps partiel pour raisons filiales

Il correspond à l'octroi de congés supplémentaires (à partir d'une semaine), comptabilisés sur l'année comme du temps partiel ; cette formule permet par exemple de ne pas travailler pendant les vacances scolaires. Cette demande doit être motivée par la vie familiale (par exemple l'arrivée d'un nouvel enfant)

Le temps partiel "choisi" ou "modulé"

Il s'agit d'un temps partiel demandé par le salarié, qui lui permet de réduire ses journées ou ses semaines de travail selon l'accord passé avec son employeur.

Le contrat, qui est obligatoirement écrit, doit inclure un certain nombre de mentions : qualification et rémunération du salarié, durée du travail, répartition de cette durée sur la semaine ou le mois. Les droits du salarié restent les mêmes que pour un temps plein, il garde ainsi le même nombre de congés payés.

Le calcul du salaire d'un temps partiel est simple : le salaire est réduit proportionnellement à la réduction du temps de travail. Par exemple si vous décidez de travailler 4 jours sur 5 dans la semaine, vous passerez à un 80%, vous perdrez donc 20% de votre salaire. Attention, si vous effectuez des heures au-delà de votre temps de présence, elles seront comptées comme des heures "complémentaires" et non "supplémentaires" : elles seront donc payées au tarif normal, et non plus cher.

 

Pour obtenir un temps partiel il faut en faire la demande auprès de l'employeur quelque soit la taille de l'entreprise. celui-ci est tenu d'accepter le temps partiel s'il est justifié par l'éducation d'un enfant dans le cadre du congé parental. Dans les autres cas, l'employeur peut refuser la mise en place d'un horaire à temps partiel à condition de motiver sa réponse en invoquant des raisons objectives : incompatibilité avec les rythmes de production, absence d'emploi disponible...

 

Le temps partiel s'il peut être mis en place représente un bon compromis entre vie familiale et vie active pour un parent de famille nombreuse. Rester à la maison, accompagner ses enfants aux différentes activités le mercredi, passer toutes les vacances avec les enfants, voilà les avantages majeurs de la prise d'un temps partiel. Les sociologues indiquent que de plus en plus de femmes exerçant des fonctions de cadre n'hésitent plus à franchir le pas. Le risque étant pourtant réel de se retrouver dans un poste avec de moindres responsabilités et avec moins de perspectives de carrière. La perte de salaire est réelle mais évite de payer des frais de nourrice, de centre de loisirs, éventuellement de colonies de vacances... Et que dire du bonheur des enfants de profiter de leur maman !

 

Pour une étude plus approfondie sur le travail partiel des femmes, vous pouvez consulter le rapport 2008 du conseil économique et social : http://www.ces.fr/rapport/doclon/08261005.pdf

 

Le travail à temps plein

 

C'est pour certains une véritable gageure de continuer à travailler en élevant sa famille nombreuse. Pourtant ce double choix doit être assumé sans complexe, l'important étant de trouver un équilibre entre vie personnelle, vie de famille et vie professionelle. Le choix d'une famille nombreuse n'a pas pour vocation de mettre fin à des projets de carrière parfois élaborés de longues dates. Parfois, le second salaire est indispensable pour faire face aux dépenses du foyer. La famille doit alors trouver une organisation bien rôdée afin que chaque enfant ait ses repères et son temps personnel pour profiter de l'adulte, que les parents ne soient pas stessés chaque soir devant la montagne de tâches à effectuer. L'organisation devra se faire de façon hebdomadaire : par exemple liste des repas du soir, liste de course, vendredi soir réservé au repassage, samedi matin au ménage....

Faites les calculs, plutôt que de jongler entre la garderie des grands, la crèche du petit, ne serait-il pas possible de prendre une auxiliaire de vie ? Ellle pourrait s'occuper des enfants après l'école, vérifierait les devoirs, accomplirait quelques tâches comme lancer le repas, donner le bain aux petits... Quel bonheur de rentrer alors tard et de profiter des enfants sans le stress de la préparation du repas tout en vérifiant que les devoirs aient été bien fait.

 

Pourquoi si les revenus le permettent ne pas prendre une nounou à domicile ? Elle prendra alors en charge les enfants non scolarisés, ira chercher les grands à midi, sera présente pour surveiller les devoirs et assumera les tâches liées aux enfants (ménage dans leur chambre, repassage de leurs vêtements....). Prendre une nounou à domicile a un coût mais n'oubliez pas qu'il existe des aides (réduction des impôts, allocations de la PAJE...). Pour plus d'informations, consultez notre rubrique ... adresse

Si vous possédez une chambre supplémentaire ou si deux de vos enfants acceptent de dormir ensemble, si vos enfants sont scolarisés, optez pour un jeune au pair. Il prendra en charge maximum trente heures par semaine vos enfants. Pour plus d'informations, consultez notre rubrique... adresse

Nounou à domicile ou jeune au pair, ces solutions vous éviteront de courir, et de culpabiliser quant au bien être de vos enfants puisqu'ils sont chez eux dans leur espace de vie.

 

Certaines professions permettent plus facilement d'effectuer un temps plein, ainsi les enseignants auront des horaires plus compatibles à ceux des enfants, les personnels travaillant en horaire décalé ou en garde de 24h (sages femmes ou des infirmières), les nourrices agrées qui travaillent à leur domicile. Ne pas oublier non plus de voir si le télétravail n'est pas envisageable ? S'il nécessite un bureau au calme dans la maison, il permet d'éviter les temps de transport et d'être disponible le matin pour préparer le petit déjeuner et accompagner les enfants à l'école et le soir d'être là !

 

Décider de travailler à temps plein avec une famille nombreuse doit amener à se poser la question de l'épanouissement de chacun des membres de la famille. Ce mode de fonction nécessite donc de l'organisation et si possible une aide extérieure. Si ces conditions sont réunies, pourquoi culpabiliser et vouloir arrêter ? Le travail peut être une composante de la valorisation de la mère, vue non plus seulement comme une maman mais aussi comme une femme capable de s'assumer.

Commentaire de Mamounette

14 août 2009 à 04:26 PM

J'aimerai un 4ème enfant, mais est il possible de concilier vie de famille et vie professionnelle, lorsque l'on est chef d'entreprise?
Mon mari est très présent.

Commentaire de Stephanie Dionne

14 juin 2010 à 05:44 PM

J'aimerais avoir un 4e enfant pour finir la famille mais je ne veux pas arrêté de travaillé esce possible?
esce qui en a qui le font...... mon conjoint est present pour la routine. mon je suis journalière en usine.

Merci!!

Commentaire de sylvie

2 septembre 2010 à 10:00 AM

Je suis maman de 5 enfants (15-13-11-9-1 1/2) et enceinte du 6ème. Je travaille 3 jours par semaine donc à 60%. Je m'organise et ça va pas si mal. C'est clair qu'il y a des jours ou je suis dépassée, mais ça m'arrivait également quand je n'avais que 2 enfants. Le problème c'est qu'on a plus énormément de temps pour nous, moi personnellement ça me va bien, je me ressource au milieu de ma petite tribu. Je pense que tout est envisageable mais il faut se poser les bonnes questions et savoir ce qu'on veut.

Commentaire de luna rossa

4 septembre 2010 à 05:45 PM

je suis maman de 4 petits (5 ans et demi, 3 ans et demi, 2 ans et 6 mois) et je m'installe à mon compte en libéral ( à mon domicile et 80%). J'avais arreté de bosser à l'arrivée du 3ème. J'ai hâte de reprendre et de m'épanouir dans ce nouvel équilibre. J'ai un compagnon qui bosse 60h par semaine; le fait d'être à mon compte me permet de mieux jongler entre boulot et famille, plus de souplesse.

Commentaire de Maud

15 septembre 2010 à 06:35 PM

Bonjour,
je suis journaliste pour "C'est ma vie", une émission diffusée sur M6 (samedi, 13h55) et présentée par Karine Le Marchand. Je prépare un reportage sur les familles nombreuses et je trouve qu'il serait intéressant qu'une maman travaille ou se remette à travailler ! Par exemple, j'aime beaucoup le post de Luna Rossa...
Si vous êtes intéressé(e)(s), vous pouvez me contacter au 01 53 17 99 09 ou par mail : mkloninger@yahoo.fr
Cordialement,
Maud

Commentaire de Rosalie

17 décembre 2010 à 09:30 PM

Bonsoir,
Maman de quatre enfants et en attente du cinquième, j'ai travaillé avec quatre enfant à temps complet, c'est pas évident mais je pense que dès qu'on a un enfant ou qu'on en aie plusieurs il faut penser organisation dès l'arrivée de bébé!
Je ne sais si je vais retravailler ou m'accorder un an auprès de bébé 5 mais je pense que je vais conserver une activité à temps partiel à partir de sa naissance et plus de temps complet !

Commentaire de Maud

20 décembre 2010 à 10:55 AM

Message pour Rosalie
Pourrions nous prendre contact ? Je suis journaliste, vous avez toutes les informations dans le message du 15 septembre, juste au dessus du votre... Vous pouvez me joindre au 01 53 17 99 09 ! ou par mail : mkloninger@yahoo.fr
Cordialement,
Maud

Commentaire de chahinian

23 janvier 2012 à 06:08 PM

Bonjour, je m'appelle Sarah Chahinian, je suis journaliste pour TF1 pour l'émission "c'est quoi l'amour?" présentée par Carole Rousseau...Pour un prochain sujet sur les "femmes d'aujourd'hui", je suis à la recherche d'une maman de famille nombreuse qui travaille! Je sais qu'elles sont rares mais il s'agirait qu'elle nous parle de son point de vue et parler de son rôle de maman et de sa vie professionnelle! Je voudrais réaliser un sujet d'une vingtaine de minutes autour de votre quotidien! Si vous êtes intéressée, n'hésitez pas à me contacter par mail (avec vos coordonnées) à schahinian@isoete.com ou par téléphone au 01.55.04.76.88 ! J'attends une réponse rapide!
Merci beaucoup et à très vite, Sarah Chahinian

Commentaire de cindy

18 avril 2012 à 12:46 PM

Bonjour, a toutes.
Je m'appelle Cindy, j'ai 27 ans et maman de cinq enfants (9 ans - 7 ans- 5 ans 1/2 - 3 ans 1/2 - 2 ans 1/2), je vient de commencer un travaille en tant qu'aide a domicile du 3eme age, et pour dire c'est vrai qu'apres un certains temps sans bosser, je sens que je m'épânouie de plus en plus grace a mon travaille, bon c est vrai que je n'ai pas opter pour un temps complet, mais par un partiel et franchement je peux dire que je concilie bien les deux le (travaille et la maison et les enfants).Je pense que c 'est comme a l'arriver d'un enfants de bosser tout est dans l'organisation une fois la routine installer tout roule.Voila donc mon avis....

Commentaire de Thierry / 3etplus.com

18 avril 2012 à 09:51 PM

Merci de ce témoignage, Cindy.
Il montre une voie d'épanouissement complémentaire à celle d'avoir des enfants et que rien d'impossible si on a la volonté et l'organisation. Mais en tant que parents de famille nombreuse, l'organisation, ça, nous en avons l'habitude ;-)

Commentaire de cindy

18 avril 2012 à 10:55 PM

Re bonsoir,
pas de soucis Thierry, je peux aussi dire que oui niveau organisation moi c'est bien cadrer chez moi !!!Je ne dirait pas non plus que tout est millimétré, mais presque !!!
Après, moi je dis a toutes les personnes qui ont une familles nombreuse essayer de concilier les deux même ne serait-ce avec un temps partiel, juste essayer. Installer vous un train de vie entre maison et travail et après regarder si sa vous convient mais ne décourager pas a vous dire tout de suite c'est impossible tout est possible il faut juste prendre le temps de tous ménager correctement !!

Commentaire de nadia cast

23 mai 2012 à 05:43 PM

Bonjour,

Journaliste pour l'émission positive et familiale "C'est Ma Vie" présentée par Karine Le Marchand et diffusée sur M6. Je prépare actuellement un documentaire sur le thème des familles nombreuses. Dans ce cadre, je suis à la recherche de témoignages de familles dans cette situation.
Si le projet vous intéresse, n'hésitez pas à me contacter au 01 53 17 99 27 ou par mail à casting.nadia@gmail.com.
Je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

Bien à vous

Nadia

Commentaire de Anne

16 juillet 2012 à 11:43 PM

Bonjour,
Je suis maman de 4 enfants (18 1/2, 16, 13 et 7 mois), j'ai terminé mon congé maternité récemment et actuellement, je suis à la recherche d'un emploi. Mais j'hésite entre retravailler ou prendre un congé parental ! Y -a-t-il quelqu'un dans mon cas ? si oui, est-ce que financièrement, on rentre dans nos frais ?

Merci !!!

Commentaire de Richard

16 décembre 2014 à 11:08 PM

Bonjour, je suis papa de 6 enfants (10, 8, 7, 4, 3, 1) dont 4 qui sont orphelins de mon frere et sa femme decedes dans un accident de voiture. Ma femme et moi travaillons. Nous sommes disposés a repondre aux invitations pour emissions TV :-)
Cdt,
Richard